Influencer Marketing

Le marketing d'influence en 2020 - Gardez une longueur d'avance grâce à ces tendances pour la nouvelle année

Published on February 11th, 2020 by clementine

Allons droit au but : le marketing d'influence est là pour durer. Et non seulement il est là pour durer, mais il évolue rapidement. La première année de la nouvelle décennie s'avère être une année conséquente pour le marketing d'influence avec l'essor de nouveaux de médias sociaux et une nouvelle génération très active sur ces réseaux. L'authenticité et la transparence sont de plus en plus importantes et il est donc essentiel que vous fassiez des recherches avant de décider avec quel influenceur vous allez travailler.
Vous voulez savoir ce que l'année 2020 réserve au marketing d'influence ? Nous vous expliquons tout.

1. Outils de mesure et prévisions

Cette année on retrouvera une augmentation des investissements dans les plateformes de marketing d'influence, dont le nombre a déjà considérablement augmenté en 2019. Avec les budgets considérables que consacrent les marques au marketing d'influence et le risque constant de fraude des influenceurs, notamment sur Instagram, les annonceurs ne peuvent plus se tromper dans le choix de leurs ambassadeurs. Les médias sociaux regorgent de personnes qui se considèrent comme des influenceurs. Trouver un partenaire fiable n'est donc pas seulement une question d'instinct ou de reconnaissance du nom. Les données et les chiffres objectifs seront vos meilleurs alliés car ils vous donneront une vue d'ensemble sur les performances de l'influenceur et vous aideront à présenter vos choix aux décideurs.

Seules les plateformes offrant un large éventail de données disponibles permettent, avec précision et en temps réel, d'identifier des influenceurs pertinents et authentiques ainsi que de mesurer et enfin d'améliorer leur retour sur investissement. Les nouveaux développements technologiques qui font de plus en plus appel à l'IA permettent déjà de mieux détecter les faux abonnés et l’engagement de l’influenceur. Il est également possible de prédire et d'expliquer le succès ou l'échec d'une campagne - avec un accès aux résultats pour les engagements, mais aussi pour les conversions réelles (trafic, ventes) et les réactions des publics touchés (commentaires et sentiments).

Qu'elles soient utilisées par les marques ou les agences, les plateformes seront incontournables en 2020 et évolueront avec les besoins des marqueteurs ainsi qu'avec l'émergence de nouveaux réseaux sociaux.

2. Stories Instagram

Avec l'augmentation du contenu vidéo, les influenceurs publient de plus en plus de stories et ont réussi à les utiliser comme un outil puissant pour augmenter leur taux d'engagement. La fonction "Stories" a connu un succès flamboyant depuis sa mise en place en août 2016 et compte 400 millions d’utilisateurs quotidiennement.

D'après Mediakix, les posts traditionnels dans le fil d’actualité occupent toujours la première place sur la liste des formats de contenu les plus efficaces en matière de marketing d'influence, mais les stories prennent la deuxième place avec 73 % contre 78 % pour les posts traditionnels.

Il y a de multiples raisons pour lesquelles les stories ont pris le dessus et du point de vue de la marque, il est clair qu'elles offrent une nouvelle opportunité d'engagement qui est très efficace. Les stories donnent le sentiment de pouvoir interagir directement avec un influenceur. Elles donnent souvent un côté moins soigné et donc plus « réel » des moments ou des situations vécus par les influenceurs. Les influenceurs interrogent aussi souvent leurs abonnés sur leur opinion au moyen de sondages ou organisent des séances de questions-réponses où la communauté peut poser des questions en remplissant un formulaire directement dans une story. De plus, il est possible d’organiser des « live » avec sa communauté en répondant directement à leurs questions ou même de laisser les abonnés participer à la vidéo en direct. Si ce n'est pas de l'engagement, alors qu’est-ce que c’est ?

Une autre raison pour laquelle les marques considèrent les stories comme un outil puissant est qu'elles offrent également une énorme possibilité d'augmenter le taux de conversion, car elles peuvent utiliser un puissant « call-to-action » avec la fonction "Swipe up" qui redirige les abonnés vers une vidéo plus longue, un e-shop ou un accès pour entrer un code promo.

3. TikTok

Ok, Boomer (et Millenials), le temps est venu de se sentir vieux… Juste au moment où vous pensiez tout savoir sur Instagram, un acteur plus récent et plus jeune fait son entrée sur le marché. Prenant d'assaut les médias sociaux, TikTok est rapidement devenu la plateforme préférée de la Génération Z. Gagner 800 millions d'utilisateurs actifs en 3 ans n'est pas une mince affaire et les chiffres augmentent encore en ce moment même. Qu'est-ce qui distingue ce nouvel acteur du marché des autres ? N'y a-t-il pas beaucoup d'autres applications qui permettent de se synchroniser avec une chanson (oui, il y en a).

Comme vous le savez, les plateformes populaires telles qu'Instagram permettent également aux utilisateurs de télécharger des vidéos (courtes) soit par le biais de stories, soit directement via votre flux. Cependant, TikTok est devenu la plateforme vidéo de référence pour la Génération Z (66 % de ses utilisateurs ont moins de 30 ans). Il s'agit donc d'une nouvelle génération qui maîtrise parfaitement l'internet et qui, selon 99 entreprises, passe en moyenne 11 heures par semaine sur son téléphone portable. Le nombre d'utilisateurs de TikTok est en augmentation et ne semble pas vouloir ralentir de sitôt.

Ce qui attire les jeunes sur TikTok est principalement lié à la facilité avec laquelle vous pouvez vous transformer en un créateur de contenu et à l'attrait de courtes vidéos TikTok de 15 secondes qui sont la plupart du temps des vidéos amusantes. En plus de la synchronisation labiale pour les adolescents, il y a aussi beaucoup de contenu lié à des défis et à des challenges et c’est là qu'il faut être attentif car ils génèrent parfois de meilleurs résultats que sur Instagram. Les utilisateurs de TikTok, et la Génération Z en général, sont moins sensibles à la publicité à l'ancienne comme sur Facebook et Instagram et une grande partie de sa popularité réside dans le fait que ce réseau social ne permet pas non plus la publicité. Le public recherche d’avantage l'authenticité ainsi que la créativité ce qui n’est pas forcément le cas des autres plateformes mentionnées.

Il est donc crucial de donner une liberté (presque) totale à l'influenceur avec lequel vous avez l'intention de travailler afin qu'il puisse atteindre le nombre optimal de personnes et promouvoir votre marque de la manière la plus naturelle et originale, et donc la plus efficace, possible. TikTok remet constamment en question la position de leader d'Instagram dans l'univers des réseaux sociaux et seul le temps nous dira quelle plateforme prévaudra.

4. Les ambassadeurs à long terme

Les réseaux sociaux se développent, tout comme le marketing d'influence. Nous avons constaté un changement dans la durée des partenariats entre les marques et les influenceurs et il semble que l'on passe d’une relation court-terme de type "Netflix & Chill" à une relation Facebook plus "officielle".

Cette évolution présente des avantages évidents pour les deux parties. Les marques font confiance à un influenceur en particulier et n'ont pas besoin d'investir beaucoup de temps pour trouver un nouvel influenceur pour chaque campagne. De plus, l'influenceur est généralement perçu comme plus authentique et plus fiable lorsqu'il s'engage à ne promouvoir que quelques produits. L'authenticité de la marque est également de plus en plus importante pour les consommateurs, ces derniers ne regardent pas seulement le produit, mais aussi ce que la marque représente.

Cette évolution présente des avantages évidents pour les deux parties. Les marques font confiance à un influenceur en particulier et n'ont pas besoin d'investir beaucoup de temps pour trouver un nouvel influenceur pour chaque campagne. De plus, l'influenceur est généralement perçu comme plus authentique et plus fiable lorsqu'il s'engage à ne promouvoir que quelques produits. L'authenticité de la marque est également de plus en plus importante pour les consommateurs, ces derniers ne regardent pas seulement le produit, mais aussi ce que la marque représente.

5. Mélange de profils

Une autre tendance que nous verrons en 2020 est l'utilisation de différents types d'influenceurs. Au début, on pensait que plus l'influenceur était grand, mieux c’etait pour notre campagne. Mais la taille n'a pas toujours d'importance. En fonction de votre marque, de votre produit et de l'objectif de votre campagne, il peut être avantageux d'opter pour des influenceurs plus petits, appelés micro et nano influenceurs. Les influenceurs ayant un public plus restreint donnent souvent une image plus authentique et plus naturelle et ont tendance à avoir un taux d'engagement plus élevé, tandis que les macro influenceurs vous apporteront de la visibilité et du buzz plus rapidement mais à un coût plus élevé. Le choix de macro ou micro influenceurs ne signifie pas que vous devez vous engager uniquement dans l’une ou l’autre des cette stratégie. L'expérience nous a montré que l'utilisation de différents types d'influenceurs peut fonctionner tout au long de l'année ou même au sein d'une même campagne. Encore une fois, tout dépend de votre objectif, de l'offre de votre marque et de votre budget.

Quel que soit l'objectif, utilisez les données pour prendre une décision afin d'avoir la campagne la plus efficace possible. Le nombre d'abonnés ne signifie pas toujours tout et trouver la bonne adéquation avec votre marque peut réellement augmenter le retour sur investissement.

6. Influenceurs virtuels

Lorsque nous décrivons l'une des dernières tendances en marketing d'influence, nous devons regarder au-delà de la fille ou du garçon d'à côté et regarder au-delà du "monde réel" : les influenceurs virtuels. Imaginez que votre personnage Sims soit un influenceur de renommée mondiale faisant la promotion de grandes marques et ayant des millions d'adeptes, que pourrait-il arriver de mal ? Le premier influenceur virtuel est arrivé sur Instagram en 2016 et il est exploité par une société basée à Los Angeles. Lil Miquela a rassemblé 1,9 million d'abonnés et elle a déjà joué dans une publicité Calvin Klein avec le mannequin Bella Hadid.

Quels sont donc les avantages de travailler avec un influenceur virtuel ? Une étude de HypeAuditor montre que les influenceurs virtuels ont tendance à avoir un taux d'engagement beaucoup plus élevé que leurs homologues humains (presque trois fois plus élevé). Si l'on ajoute à cela un investissement nettement inférieur, on obtient des avantages assez conséquents. Enfin, travailler avec des influenceurs virtuels permet la prédictibilité. En tant que marque, vous pouvez contrôler à 100 % le contenu de l'influenceur et l’impact qu’il aura sur votre identité.

Mais attention, tout ce qui brille n'est pas d'or et les influenceurs virtuels posent également un certain nombre de défis. Une étude de City AM a montré que la représentation de "personnes" parfaites peut contribuer à ce que les gens sentent qu'ils doivent se montrer à la hauteur de cette norme "parfaite". Comme pour d'autres questions liées à l'IA, les influenceurs virtuels sont également soumis à des dilemmes éthiques. Les questions relatives à la propriété du personnage mais également à la possibilité de s'engager à un contre un avec des milliers d'abonnés et d'établir ainsi des liens personnels et solides sont légitimes. Ils doivent être pris en compte lors des premiers pas dans l'arène des influenceurs virtuels.

Vous souhaitez savoir comment ces dernières tendances peuvent profiter à votre marque ? Contactez-nous et nous serons heureux de vous guider dans la jungle du marketing d'influence.